12 janv. 2010

Hitier versus Gascoin : conclusions définitives ?

Depuis quelques mois, la fameuse chaise dite Gascoin est l'objet d'une petite enquête, relayée sur le blog de temps à autre. Aujourd'hui, grâce à de nouvelles pièces reçues, il semble possible d'en remettre les conclusions définitives. Voici le résumé des différentes avancées de l'« affaire » :
ici, un document fourni par Pierre Gencey nous permet de mettre en doute la paternité de Marcel Gascoin au profit des sociétés Mullca et Mobilor, avec lesquelles la collaboration de Marcel Gascoin n'a, à ma connaissance, jamais été mentionnée pour aucune de ses créations, le designer éditant même lui-même son mobilier à partir de 1948 ;
, après avoir consulté le fonds Marcel Gascoin aux Arts décoratifs, le constat de l'absence de document permettant de retracer la création de la chaise par Marcel Gascoin confirme les doutes émis ;
ici encore, nous recevons la réponse assurée d'un ancien collaborateur de Marcel Gascoin niant catégoriquement la paternité de Marcel Gascoin pour ce modèle. Par ailleurs, la découverte d'une photo de la chaise en contexte lance une nouvelle piste : la possibilité d'une attribution à Jacques Hitier, créateur de la société Mobilor ;
puis là, grâce à la collaboration de la famille de Jacques Hitier, des précisions sur l'origine de la photographie découverte accrédite la paternité de Jacques Hitier.
Nous espérions trouver d'autres documents recoupant cette information, nous les avons !
En effet, ci-dessus est reproduit le règlement du Salon des artistes décorateurs qui s'est tenu au Grand Palais en 1949, et au cours duquel Jacques Hitier a présenté la chaise. Ce document stipule que « Les œuvres doivent être présentées par leur véritable créateur, à qui seul est permis le titre d'exposant principal. Les exécutants et industriels ne pourront figurer qu'avec la qualité de collaborateur ou d'éditeur. » En exposant ce modèle parmi deux autres sur le stand, Jacques Hitier signe sa création ! Par ailleurs, le catalogue de l'exposition mentionne la société Mullca comme fabricant, un élément important confirmant à nouveau la collaboration de Jacques Hitier avec cette société, outre Mobilor.
Il semble donc permis aujourd'hui d'affirmer que Jacques Hitier est le créateur de ce modèle comportant deux variantes : les pieds sont coudés pour le modèle édité par Mullca, et ils sont courbés pour le modèle édité par Mobilor.
Comment une telle méprise a pu se produire ? Le modèle a été diffusé à une époque où la question de la paternité avait moins d'importance qu'aujourd'hui. Depuis quelques années, on a vu sa popularité grimper. Au départ, les vendeurs prenaient le soin de mentionner, à tort, cette photographie parue dans L'Art ménager français de 1963 – source du malentendu –, où l'aménagement présenté est bien de Marcel Gascoin mais pas le mobilier (tables gigognes de Perriand et lit de Prouvé notamment). Aujourd'hui, la chaise est si généralement associée à Gascoin qu'aucune source n'est jamais mentionnée... Une méprise qui aura eu le mérite de contribuer à la renommée du designer, auquel aucune monographie n'avait jamais été consacré, jusqu'à celle qui doit paraître dans un avenir proche, et qui viendra couper court à toute attribution erronée...
En ce qui concerne Jacques Hitier, les pièces rassemblées et les archives intactes détenues par ses enfants rendent possibles et nous laissent espérer toute sorte de projet : exposition, monographie... Un patrimoine fabuleux qu'il me tarde de mieux connaître !

16 commentaires:

Van et Nina a dit…

je découvre la saga à sa toute fin mais c'est passionnant!

Aline a dit…

Merci pour ces précieuses précisions!

loreal a dit…

Vraiment passionnant, merci beaucoup pour toutes ces recherches !

karyn a dit…

belle enquête sherlock!

Ribambins a dit…

cela te donne-t-il envie d'élucider d'autres mystères du design? beau feuilleton policier :-)/ J'ai reçu ton courrier, je suis ravie. merci infiniment.

miluccia a dit…

passionnant! merci pour toutes ces précisions!
sacrée enquête effectivement...

Sohappy a dit…

Je n'ai qu'un mot à te dire : "MERCI", ton message était passionnant... je vais le relire encore, enfin la fin d'une rumeur. Je vais pensé à toi quand je verrais cette chaise avec la mention "Gascoin" encore merci

Olivia a dit…

Quelle histoire, c'est vraiment passionnant. Je continuerai à l'appeler chaise C, ce sera plus simple ;-)
merci en tous cas pour tes recherches précieuses.
Bises

suprlipopette a dit…

Merci pour ce récit riche de documents et de détails... on apprend tous beaucoup !

dansmaroulotte a dit…

Bravo!

Mam'zelle Zaza a dit…

Merci pour ces précieux renseignements !

Odile a dit…

BRAVO pour cette recherche minutieuse que j'ai tout loisir de lire attentivement puisque bloquée chez moi par gros rhume je ne peux me rendre à la soirée Ofr ! je suis déçue ... mais j'irai plus tard.
très bonne soirée !

mediane a dit…

merci pour ces decouvertes
quels merveilles j'ai acheté un bureau gascoin à ma mini que j'aime ces petites chaises!!!

Anonyme a dit…

Petite precision , la chaise C de Gascoin existe mais ce n'est pas du tout celle-ci.

zenobie a dit…

Bravo pour ces recherches, et merci pour leur chronique, pour les références, et pour le don qu'a eu ce poste de réveiller en moi une curiosité universitaire un peu endormie!

Vintage a dit…

Un reportage très sympathique, où l’on retrouve l'univers de Jacques Hitier!!!